Achetez koni

ou

Besoin d'aide pour choisir?

KONI comparison
STR.T
SPECIAL
SPECIAL ACTIVE
SPORT
GTS
CLASSIC
HEAVY TRACK ACTIVE
HEAVY TRACK
EXPLORER
RAID ACTIVE
RAID
SPORT KIT
STR.T KIT
Vitesse en virage
Tenue de route
Confort
Distance de freinage / Sécurité
Durabilité vs origine
Amélioration vs origine
Optimisé surbaissement
Optimisé surbaissement
Tarage réglable en détente
Tarage active en détente
Charge utile augmentée (Camper, 4X4)
Circuit
Hors route
Tout-terrain extrême
Usage quotidien / déplacements domicile-travail
Voyage longue distance
Comparer les produits
Cacher
Nous n'avons pas pu trouver votre voiture. Veuillez utiliser le sélecteur de voiture.

Sport

Acheter l'ensemble

Special ACTIVE

Acheter l'ensemble

Classic

Acheter l'ensemble

STR.T

Acheter l'ensemble

RAID

Acheter l'ensemble

Heavy Track

Acheter l'ensemble

Sport kit

Special

Acheter l'ensemble

STR.T Kit

GTS

Acheter l'ensemble

Explorer

Acheter l'ensemble

L'amortisseur mono-tube

Un amortisseur monotube a une chambre remplie d’huile et de gaz sous pression séparés par un piston flottant. Ce design une offre une dissipation de chaleur efficace, ce qui améliore les performances de conduite et la durabilité de la suspension.

En compression 

Contrairement à l’amortisseur bitubes, l’amortisseur monotube n’est pas équipé d’un tube-réservoir. Néanmoins l’huile, déplacée du fait de l’entrée de la tige de piston, doit pouvoir être stockée quelque part. Pour remédier à cela, le volume du cylindre est rendu variable : le cylindre n’est pas entièrement rempli d’huile, la partie inférieure contient du gaz (nitrogène) à une pression de 20 à 30 bars. Le gaz est séparé de l’huile par un piston flottant. Du fait de la pénétration de la tige à l’intérieur du cylindre, le piston de séparation est forcé vers le bas sur une distance équivalente au déplacement de la tige, créant une légère augmentation de la pression dans les sections huile et gaz. Ainsi, lorsque la tige pousse le piston à travers l’huile sous pression, celle-ci passe par les orifices du piston. La résistance rencontrée crée l’amortissement dans la phase de compression. 

En détente 

Dans la phase de détente, l’huile située entre le piston et le dispositif de guidage est poussée à travers le piston. La résistance rencontrée crée l’amortissement dans la phase de détente. Du fait de la sortie de la tige, le piston flottant reprendra sa place d’origine.  

Les pièces principales sont :

  • Le cylindre sous pression, ou chambre 
  • Le piston fixé à la tige de piston 
  • Le piston de séparation ou piston flottant 
  • Le guide